Avant de traverser les nuages (video)

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire tout ce qu’Avant de traverser les nuages doit à Everybody knows, de Leonard Cohen

L’allusion aux nuages, cependant, aux réseaux, et au cloud computing (l’« infonuagique », comme disent joliment les Québécois) n’est pas chez Cohen. Elle relève d’un thème récurrent chez moi, et qui l’était devenu bien avant que toute cette technologie se développe, depuis le jour lointain en fait où j’ai commencé à effectuer des paiements avec une carte de crédit, et que j’ai pensé : tiens, je laisse une trace, ma banque sait désormais non seulement ce que j’ai acheté, mais aussi que j’étais à tel endroit, tel jour à telle heure, et bientôt je ne ferai plus rien incognito.

Un café en terrasse (rue des petits carreaux, suite)

Café en terrasse 2007 rue petits carreaux

A propos de la rue des petits carreaux : j’y ai vécu pendant trois ans. Au moment de la sortie de mon album « Il pleut au paradis », en 2007, une télé était venue pour une interview me filmer en train de marcher dans cette rue, ou d’y prendre un café en terrasse. C’était un pèlerinage, pour commenter – déjà – mon changement de vie.